Plantes médicinales

Le safran, une épice millénaire

Le 7 septembre 2009 , mis à jour le 19 mai 2014 — 2 minutes de lecture
Note : cet article parle des propriétés des plantes médicinales utilisées en phytothérapie. Pour ne pas être déçus, veillez à utiliser des plantes 100% pures et naturelles, sans colorants ni conservateurs et non ionisée.

safran épiceLe safran est une épice millénaire… En effet, il existe depuis plus de 3000 ans et trouve son origine au Moyen-Orient bien que sa première culture fut effectuée en Grèce. Tirée de l’espèce Crocus sativus, la fleur possède trois stigmates. Celles-ci sont souvent séchées et utilisées en cuisine comme assaisonnement ou comme agent colorant. Ses caractéristiques et son mode de préparation – cueillis à la main, il faut 5 kilos de filaments frais pour obtenir un kilo de safran séché – font de cette épice le produit le plus cher au monde dans sa catégorie. La dénomination « or rouge » ne fut donc pas choisie au hasard.

Les vertus attribuées à la fleur de safran sont nombreuses et variées :
–    Antidépresseur : des essais cliniques réalisés en Iran ont démontré l’efficacité du safran au même niveau que le Prozac sans les effets secondaires.
–    Antispasmodique : préconisé pour soulager les règles douloureuses
–    Antalgique : pour calmer les douleurs de poussées dentaires.

Comment procéder ?
Pour élaborer un sirop de safran, il faut :
–    25g de stigmates écrasés
–    1/2 litre de vin doux
–    600g de sucre de canne.
Laisser macérer les stigmates dans le vin pendant deux jours. Le jour suivant, filtrer et ajouter le sucre de canne. Faire fondre dans un bain-marie couvert. Laisser refroidir et transvaser dans un récipient à couvercle bien hermétique. Placer dans un endroit  sec et à l’abri de la lumière.

Mode d’administration
À ingérer en cas de maux d’estomac et de colique.
À appliquer sur les gencives pour les percées dentaires.

Pour traiter la dépression, des compléments alimentaires à base de safran sont en vente en pharmacie. Demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Continuez votre lecture, consultez le chapitre Plantes, beauté et santé !

2 réponses à “Le safran, une épice millénaire”

  1. Bonjour, je confirme, ce n’est pas du safran, ca ressemble en effet a de la petale de carthame sechee, j’ai vu ca aussi en thailande, pas cher, pas de coloration, pas de gout, voir meme un mauvais gout …

  2. Bonsoir,

    La photo de l’article n’est pas une photo de safran mais de fleurs de carthame des teinturiers (Carthamus tinctorius – L.), appelé quelque fois safran batard.
    Ce n’est en aucun cas du véritable safran, issu lui du Crocus Sativus L.

Laisser un commentaire