Les huiles essentielles de A à Z

Les bienfaits de l’huile essentielle de ravintsara : virus de l’hiver, ORL, sommeil, dépression

— 10 minutes de lecture
Cet article a pour objectif de vous faire découvrir les propriétés et caractéristiques propres de cette huile essentielle. Toutefois, sachez que ces propriétés sont fortement dépendantes de la qualité de l'huile essentielle. Voici un article pour vous aider à faire le bon choix : quelle marque d'huiles essentielles privilégier ?

Le ravintsara « Cinnamomum camphora », dit « bonne feuille » en malgache est un arbre d’origine asiatique, qui a trouvé un climat et une terre idéale pour se développer à Madagascar. De la famille des camphriers, ses feuilles une fois distillées possèdent de très nombreuses vertus médicinales que nous détaillerons plus bas. De par ses nombreuses propriétés, l’huile essentielle de ravintsara est un des plus puissants antiviral naturel, qui renforce en parallèle le système immunitaire de l’organisme. Largement utilisée pour soigner les infections virales et toute la sphère respiratoire, nous verrons dans cet article qu’il faut toutefois faire la distinction entre les différents chémotypes du ravintsara, qui donnent des huiles essentielles très différentes selon leur origine. Nous éclaircirons également la confusion qui est souvent faite avec le ravensare malgache.

 

Les propriétés et bienfaits de l’huile essentielle de ravintsara

L’huile essentielle de Ravintsara possède de nombreux bienfaits pour les troubles du quotidien et pour le bien-être. Puissant antiviral, expectorant et mucolytique, elle est essentiellement utilisée pour soigner les troubles hivernaux et les infections respiratoires (rhume, sinusite, toux, bronchite, grippe), ou toutes autres formes d’infections virales (herpès, zona, varicelle, gastro, hépatite). Le ravintsara possède aussi des propriétés anti-inflammatoires, et antalgiques pour la décontraction musculaire. On l’emploie en parallèle pour ses qualités relaxantes et calmantes, car c’est un très bon équilibrant pour le système nerveux. Energisante, elle est également parfaite pour lutter contre la fatigue physique, ou en cas de convalescence. De plus, elle dynamise l’organisme lors de baisse d’immunité et d’infections à répétition. Neurotonique, elle recentre les énergies pour apaiser les baisses de moral, le stress répétitif, les angoisses et les troubles du sommeil. Elle est parfaite pour retrouver calme et sérénité.

L’huile essentielle de ravintsara contre le mal de gorge, la grippe et les troubles ORL

L’huile essentielle de ravintsara possède des vertus exceptionnelles pour chasser les virus et dégager les voies respiratoires lors d’infections virales, de grippe ou de rhume, dès les premiers symptômes de refroidissement (nez bouché, gorge encombrée, fatigue et fièvre). Elle renforce en parallèle le système immunitaire.

Comment l’utiliser ?

De par la douceur de ses composants, l’huile essentielle de ravintsara s’utilise aussi bien par voie orale que par inhalation, voie cutanée ou par diffusion atmosphérique. Il convient cependant de bien respecter les doses selon l’âge, et consulter préalablement un spécialiste en cas de pathologie lourde ou prise médicamenteuse. Bien qu’elle ne soit ni neurotoxique, ni irritante pour les voies respiratoires et la peau, il ne faut pas l’utiliser sur une durée prolongée car il y a un risque d’accoutumance. Assurez-vous de consulter les précautions d’emploi avant son utilisation.

Par voie orale (pour adultes et enfants de plus de six ans)

Prendre une goutte d’huile essentielle de ravintsara dans une cuillerée à café de miel 3 fois par jour jusqu’à amélioration.

Sous forme de tisane

La tisane de thym, miel et ravintsara est également très efficace, à condition de ne pas mettre l’huile essentielle dans une eau brûlante. En effet, au-delà de 40° les molécules des huiles essentielles chauffées deviennent dangereuses. Faire frémir de l’eau avec une branche de thym, couper le feu, couvrir et laisser agit une dizaine de minutes. Servir chaud dans un bol, puis ajouter une goutte d’huile essentielle de ravintsara préalablement diluée dans une cuillère de miel.

Synergies possibles

Bien qu’elle se suffise à elle-même, pour désencombrer les voies respiratoires et renforcer l’immunité, il est possible de la mélanger en synergie avec les huiles essentielles d’eucalyptus radié et d’épinette noire.
Dans 80 % d’huile végétale, ajouter 10 gouttes de chacune des huiles essentielles. Utiliser cette huile en massage du thorax (pour adultes et enfants à partir de 6 ans).

Par voie cutanée, pour les adultes et enfants de plus de 6 ans

Mettre une goutte d’huile essentielle de ravintsara sur les poignets et inhaler l’odeur pendant une dizaine de minutes. Au delà, l’huile essentielle très volatile aura perdu ses vertus. 

Par voie cutanée sous forme de massages, pour les bébés de plus de 3 mois et les femmes enceinte de plus de 3 mois

Diluer l’huile essentielle de ravintsara dans 90 % d’huile végétale, soit 1 goutte d’huile essentielle pour 9 gouttes d’huile végétale (argan, noisette, amande douce). Massez le thorax et la colonne vertébrale avec cette huile thérapeutique.

En bain thérapeutique (réservé à l’adulte)

Ajouter 3 ou 4 gouttes d’huile essentielle de ravintsara dans une poignée de sels de bain ou autre base pour le bain (solubol, lait..). Prendre un bain bien chaud, sans dépasser 35°.

En diffusion pour purifier l’atmosphère

Mélanger à part égale les huiles essentielles de ravintsara, de citron, d’eucalyptus citronnée et de tea tree dans un petit contenant. Diffuser par tranche de 15 minutes toutes les 2 heures, sans oublier d’aérer la pièce entre chaque diffusion. Attention, ne pas diffuser cette synergie dans la chambre de bébé.

L’huile essentielle de ravintsara pour équilibrer le système nerveux

Cette huile essentielle est également un très bon équilibrant pour le système nerveux (fatigue, surmenage, état dépressif, angoisses, …). n’étant pas irritante pour la peau, son utilisation par voie cutanée est simple et rapide.

Comment l’utiliser ?

Pour ce faire, mettre une goutte sur un poignet, les frotter ensemble, et inhaler son effluve profondément plusieurs fois de suite, mais rapidement car les molécules des huiles essentielles sont très volatiles et s’échappent au bout de quelques minutes.

Note : le plexus solaire correspondant au troisième chakra est le centre de notre énergie vitale, et assure la bonne répartition de l’énergie vers les chakras inférieurs. Il assure la qualité de la confiance en soi. Une goutte d’huile essentielle de ravinstara sur le plexus solaire plusieurs fois par jour assure calme et sérénité !

Synergies possibles

Les huile essentielle de marjolaine à coquille, de petit grain bigarade, et de néroli sont idéales pour lutter contre la dépression passagère.

Huile de massage thérapeutique anti-déprime (réservée à l’adulte)

Dans un flacon de 10ml rempli aux 3/4 d’huile végétale de votre choix, ajouter à part égale (10 gouttes) les huiles essentielles de ravinstara, de petit grain bigaradier et de marjolaine. Utiliser cette huile en massage sur la colonne vertébrale, le plexus solaire et la plante des pieds.

L’huile essentielle de ravintsara contre les troubles du sommeil

L’huile essentielle de ravintsara facilite l’endormissement. En synergie, les huiles essentielles de petit grain bigaradier ou/et de néroli accompagneront agréablement le ravintsara et apporteront une note fleurie et suave.

En diffusion atmosphérique

Pour en parfaire les bienfaits, préparez-vous psychologiquement à vous détendre pour une séance de relaxation ou un simple instant de détente. Une demi heure avant le coucher est le moment parfait.

Le bain thérapeutique défatiguant

Juste avant le coucher, pour se détendre d’une journée harassante, la bain thérapeutique est également recommandé. Mettre une dizaine de gouttes d’huile essentielle de ravintsara dans une poignée ou un bol de dispersant pour le bain (sels, solubol, lait), et ajouter le mélange dans le bain bien chaud (pas au-delà de 35°). Détendez-vous er respirez profondément…

Précautions d’emploi et dangers de l’huile essentielle de ravintsara

L’huile essentielle de ravintsara est l’une des plus douces de toutes les huiles essentielles. Non irritante pour la peau et les voies respiratoires, non photosensibilisante avec les rayons du soleil, non dermo-caustique et neuro-toxique, elle est l’une des plus tolérantes pour l’organisme.

A part bien entendu les femmes enceintes de moins de trois mois et les nourrissons de moins de trois mois, ainsi que les personnes asthmatiques et épileptiques (qui doivent demander conseil à un spécialiste), tout le monde peut l’utiliser. La voie orale est cependant réservée à l’adulte et aux enfants de plus de 6 ans. Son utilisation pour les bébés de plus de 3 mois se fait uniquement par voie cutanée et diluée dans une huile végétale (à raison de 90% d’HV pour 10% d’HE). Il convient de bien respecter les doses suggérées dans les recettes.

Il est à noter toutefois qu’il y a un risque d’accoutumance si elle est utilisée pendant une période longue. Il faut faire attention également aux possibles interférences avec les traitements médicamenteux récurrents.

Les différents chémotypes des huiles essentielles de ravintsara

Le ravintsara (ou ravintsare) dont est extraite cette précieuse huile essentielle possède différents chémotypes selon d’où elle provient. La variété « Cinnamomum camphora CT Cinéole » spécifique de Madagascar est une espèce riche en 1,8-cinéole et dénuée de camphre. Elle est dont très douce et très bien tolérée par l’organisme.

D’autres espèces issues de Chine ou du Japon

Appelés également Lauriers du Japon (Cinnamomum Camphora CT Linalol), certains camphriers asiatiques fournissent, par distillation de leur bois, des huiles essentielles très différentes comme le bois de Ho (ou bois de Shiu), pour sa part riche en linalol. Elle est également un puissant antibactérien, elle possède aussi des vertus intéressantes pour lutter contre la dépression et les problèmes de peau. Cependant, pour ce qui est des propriétés antivirales il est mieux de privilégier l’huile essentielle de ravintsara.

On trouve sur le marché une autre huile essentielle de camphrier, la variété Cinnamomum camphora CT cinéole, qui est obtenue, pour sa part, à partir des écorces du Camphrier de Chine à cinéole. Celle-ci est toxique car très riche en camphre et en safrole, et s’utilise avec beaucoup de précaution.

Note : Le Camphrier du Japon est un arbre emblématique dans la ville d’Hiroshima car il serait le seul, avec le Ginkgo biloba, à avoir survécu à la bombe nucléaire.

L’huile essentielle de ravintsara et sa fréquente confusion avec le ravensare aromatica 

A Madagascar, Le terme « ravintsara » issu du latin « ravensara », a déclenché une confusions avec le « ravensare », un autre arbre fortement aromatique malgache, qui fournit lui aussi une huile essentielle mais très différente du ravintsara. Le Ravensare (nommé par les malgaches le Hazomanitra, l’arbre qui sent bon) est lui même différent si l’on distille son écorce (ravensare anisé) ou ses feuilles (ravensare aromatique ou Agatophyllum aromatica). Quelle jungle tous ces termes n’est-ce pas ? Mais tout ceci est nécessaire pour ne pas se tromper ! Retenez dans tout ça de bien faire la distinction entre « cinéole » et « linalol », sachant que leur composition chimique détermine non seulement leurs propriétés, mais aussi un niveau de toxicité variable.

Les propriétés de l’huile essentielle de ravensare aromatique

Bien que relativement proches de celles du ravintsara, l’huile de revensare est elle aussi un bon antiviral, efficace également contre les douleurs rhumatismales et articulaires, contre le stress et l’insomnie, et les problèmes de peau. Elle est toutefois réservée aux thérapeutes quant à son utilisation par voie orale.

18 réponses à “Les bienfaits de l’huile essentielle de ravintsara : virus de l’hiver, ORL, sommeil, dépression”

  1. Une de mes préférée 🙂 J’adore ! Elle laisse une odeur vraiment fraiche et vivifiante dans la piece ! En plus, je peux l’utiliser en presence de ma fille de 10 mois !

  2. Bonjour,
    j’aimerais savoir si je peux utiliser l’HE de Ravintsara pour mon fils de 6 ans souffrant d’une épilepsie sévère. Est-ce qu’il ne faut pas éviter toutes les HE avec des cétones et 1,8 cineole. Merci beaucoup pour votre aide.

  3. Bonjour
    Les precautions d’emploi que vous donnez correspondent au ravensara aromatica (à limoneme majoritaire) et non au ravintsara,cinnamomum camphora,(à 1,8 cineole) ; toutes les 2 proviennent de Madagascar. La confusion date d’une erreur du botaniste avec qui travaillait Franchome à madagascar et depuis tous les bouquins ont recopié cette erreur. ( vous pouvez verifier sur aromazone, ils precisent aussi cette erreur)
    Le ravintsare : Cette huile extrêmement douce est dénuée de toute toxicité (aux doses physiologiques).
    Son emploi par voie cutanée diluée à 50 % dans de l’huile de noisette peut s’envisager sur les nourrissons dès le 3ème mois.

  4. bonjour,
    cette huile essentielle est elle trés efficace contre la papillomavirus? j’ai ce virus depuis 1990, j’ai eu 2 conisations, hystérectomie, et maintenant de nouveau une dysplasie sévère en « périphérie »…il semblerait que ce virus s’acharne particuliérement contre moi!…..on m’a conseillé aussi du tea tree?
    merci de votre réponse

  5. Mon pedicure est intervenu pour extraire un cor en bout de mon orteil , depuis 1 mois et depuis je souffre pour marcher , sous conseil d’une amie ,j’ai acheté l’h essentielle dans un magasin BIO , soyez aimable de m’indiquer le mode d’emploi .Merci .Régis

  6. comment utilisons nous le ravinsara pour les othites chez les enfants à partir de 5ans svp MERCI

  7. bonjour bergeret

    j’arrive certes un peu tard, mais c’est aussi pour ceux qui passerons par la, comme moi, plus tard…

    Les précautions concernant les antecedant d’ulceres sont a prendre en consideration en cas d’usage interne des huiles essentielles (et ceci de facon assez generale)

    Donc pas de risque pour les massages

    cdlt

  8. L’huile essentielle de ravintsara
    vous dites dans ces informations qu’en cas d’antécédents d’ulcère, il faut prudent.
    mais si on met deux ou trois gouttes en massages sur l’intérieur des poignets.
    y a t’il vraiment un risque
    je l’utilise depuis deux mois.

  9. Bonjour, oui toutes les préparations à base d’huiles essentielles pour les femmes enceintes et les enfants de moins de trois ans doivent faire l’objet d’une demande préalable au médecin, pédiatre ou spécialiste aromathérapeute.

  10. L’huile de massage Ravintsara-homeopharma madagascar est-elle aussi déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 3 ans ?

  11. Les femmes enceintes doivent se référer à leur médecin, pas d’huile essentielle en cas de grossesse sans avis médical!

  12. bonjour,
    vous dites :
    En effet, en 2003 des études scientifiques ont prouvé que c’est uniquement dans cette Grande Ile que le ravintsara développe l’un des antiviraux naturels les plus puissants
    Pourriez vous me communiquer les references de ces études. Merci

  13. Merveilleuse plante en ces temps de prévention de la grippe et des maux d’hiver qui arrivent..

Laisser un commentaire